Affaire sociales : création de la commission extra-municipale

En France, la démocratie repose sur un système représentatif où les élus, issus de l’élection au suffrage universel, possèdent la légitimité politique et la responsabilité de la gestion publique.
L’expression de cette démocratie représentative issue des urnes est limitée et peut avantageusement être enrichie par une participation active des différents acteurs de la commune : habitants, représentants des mondes associatif, social et économique.
C’est pourquoi, dans sa volonté de faire vivre la démocratie à l’échelle de la commune tout au long de son mandat la nouvelle municipalité a proposé la création d’une première commission extra-municipale.

Pour cela une charte a été approuvée lors du dernier conseil municipal. Ce document a pour objet de préciser le cadre de travail des commissions extra-municipale consacrée à la participation des acteurs de la commune à la vie municipale.

Une toute nouvelle commission est donc lancée, il s’agit de la commission extra municipale des affaires sociales.

Tout habitant volontaire désirant s’impliquer dans cette démarche peut s’inscrire, soit auprès des élus référents, soit à l’accueil de la mairie, soit par mail. Le nombre total des membres est limité à 15 personnes. Pour éviter l’entre-soi, les référents (élus de la commission municipale) de cet espace travailleront à la recherche d’une pluralité des profils des membres participants à la commission extra-municipale (lieu d’habitation, catégorie socio-professionnelle, âge, …). La participation à cette commission extra-municipale est volontaire, gratuite et bénévole. Elle fonctionnera aussi longtemps que nécessaire et pour la durée du mandat.

Les interventions de la commission concernent l’ensemble des personnes qui peuvent être en situation de fragilité au delà des seules personnes privées de ressources. Des actions diverses, auprès des jeunes, de l’hygiène de vie, de la problématique santé à destinations des personnes âgées, soutien à la parentalité, accueil petite enfance, dans le but d’animer une action générale de prévention et de développement social sur notre commune. Un travail en commission sera orchestré, afin de définir un projet social et un programme opérationnel d’actions. L’objectif est de dynamiser l’action sociale locale.

VACCINATIONS À MIALET

La commission Affaires sociales tient à remercier chaleureusement l’engagement des mialétains qui se reconnaîtront et qui ont apporté leur soutien pendant le début de la vaccination. Nous remercions également nos deux secrétaires de mairie, Nathalie et Alexia pour les appels téléphoniques passés et envoyés à l’agglo et le rappel aux mialétains pour leur indiquer leurs rendez-vous .

L’équité vaccinale n’est pas seulement une obligation morale. C’est dans l’intérêt de tous et nous vous invitons à rejoindre cet élan de solidarité.